Accueil » Univers Comics » Interviews Comics » Rencontre avec Renato Guedes – Dessinateur de Superman : Le Monde selon Atlas

Rencontre avec Renato Guedes – Dessinateur de Superman : Le Monde selon Atlas

« Où est-il? Où est votre Titan? Il va connaître le chagrin! La douleur! Il va connaître… Atlas! Je suis le champion dont ce pays, cette planète a besoin. Moi! »

Parmi les invités du dernier Comic Con’ organisé à Villepinte figurait un jeune mais brillant dessinateur brésilien. Déjà vu sur de nombreux titres du géant DC Comics, Renato Guedes brille autant par la qualité de ses séries que par celle de ses couvertures. Nous avons donc voulu le rencontrer et parler avec lui de son expérience américaine. Une étape avant de tenter l’aventure européenne, comme il nous l’a confié.

Chronique de l’album

Bulle d’Encre : Bonjour ! Est-ce que cette invitation au Comic Con’ marque ta première venue et quelle est ton impression sur cet événement ?
Renato Guedes : Oui, c’est mon premier voyage en France. Je suis très heureux et étonné, car c’est la plus grande convention que j’ai vue en dehors de celles organisées aux Etats-Unis, comme San Diego. Découvrir la taille des lieux m’a beaucoup surpris ce matin en arrivant. Je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus petit.

BDE : Tu fais partie de ces auteurs brésiliens qui ont percé dans le monde du comics, à l’instar de Mike Deodato (Hulk, Dark Avengers), Luke Ross (Indiana Jones et le Royaume du Crâne de cristal) ou des jumeaux Fábio Moon (Casanova) et Gabriel Bá (Umbrella Academy). Vous connaissez-vous particulièrement ?
RG : Bien sûr, nous nous connaissons pour la plupart, nous sommes même très amis. Il nous arrive très souvent d’être en contact les uns avec les autres. Cette nouvelle génération d’auteurs brésiliens est surement la plus professionnelle qui ait jamais existé, parce que nous avons une très bonne idée du travail et des moyens à mettre pour parvenir à faire quelque chose de qualité. Nos prédécesseurs avaient eux aussi beaucoup de talent mais ils n’avaient pas comme nous la possibilité d’aller voir dans d’autres pays.

BDE : Aurait-il été possible pour toi de faire carrière au Brésil ?
RG : Probablement, mais plutôt dans le domaine de l’illustration. Il n’y a pas une industrie très forte du comics comme aux Etats-Unis. C’est plus confidentiel.

BDE : Un auteur brésilien comme Leo s’est lui tourné vers la BD franco-belge. T’es-tu orienté vers les comics par goût personnel ? Envisages-tu plus tard de toucher le marché européen ?
RG : En fait, j’ai baigné dans les deux cultures étant enfant. J’ai choisi de commencer par le comics américain car c’est plus facile d’y démarrer. Cela offre plus de possibilités pour un débutant. Cela dit, dans ma carrière, j’aimerais m’orienter dans le futur vers la bande dessinée franco-belge car c’est le milieu idéal pour réaliser des albums plus soignés et plus personnels, avec plus de temps et des éditions plus luxueuses et mieux finies. Alors, pour le format également, c’est vrai que j’aimerais un jour travailler avec un éditeur français.

BDE : Est-ce une envie pour beaucoup plus tard ou attends-tu une bonne opportunité ?
RG : Un peu des deux. Je voudrais surtout le faire quand j’aurai atteint mon meilleur niveau. Il faudra d’abord que je sois au top professionnellement et artistiquement pour proposer mon travail. Je veux faire des choses de qualité et des albums vraiment beaux, en prenant mon temps. Je le ferai donc quand j’aurai une opportunité, mais uniquement une bonne. J’attends donc les conditions idéales pour faire une BD soignée et personnelle.

BDE : On attend donc ça avec impatience !
RG : J’en serai très heureux aussi ! (rires)

BDE : Merci beaucoup de nous avoir consacré ces quelques minutes.
RG : Merci à vous !

Propos recueillis par Arnaud Gueury et Victor Sing.

Merci à Simon Michel pour la traduction !

Interview réalisée le 30 juin 2011.

© 2008 DC Comics
© 2010 Panini Comics SA/Robinson/Guedes
Photo © BDE/A.G.
Toutes les images sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être utilisées sans leur accord.

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*