Accueil » Univers Comics » Chroniques Comics » Grant Morrison présente Batman T2 (Morrison, Daniel, Major) – Urban Comics – 22,50€

Grant Morrison présente Batman T2 (Morrison, Daniel, Major) – Urban Comics – 22,50€

Parution : 07/2012

Depuis son aventure sur l’île de Mr Mayhew, Batman se sait dans le viseur d’une mystérieuse organisation criminelle connue sous le nom de Gant Noir. Harcelé psychologiquement par cette menace invisible, affublé d’un fils violent dont il ignorait l’existence jusqu’à il y a peu, il ne trouve réconfort que dans les bras de Jezebel Jet, un mannequin à la mode qui le soutient dans son combat contre le mal après avoir percé son secret. Mais elle n’est pas la seule car son ennemi connait aussi son identité. Et a décidé de l’attaquer au cœur de son repaire. En le poussant à bout moralement et en attaquant les siens, le Gant Noir va-t-il réussir à mettre le justicier de Gotham six pieds sous terre ?
Entamé avec J.H. William III sur L’Île de Monsieur Mayhew, le run de Grant Morrison se poursuit avec l’excellent Tony S. Daniel, qui accompagnera le scénariste jusqu’au bout de son « contrat » avec Batman, le relayant même parfois au scénario (notamment sur Battle for the Cowl, mini-série montrant la lutte pour la succession du Chevalier Noir). Même si le héros de Gotham a déjà été montré poussé dans ses retranchements psychologiques et physiques, particulièrement dans la saga débutée avec Knightfall, le fait de le voir diminué et dominé par ses ennemis est évidemment intéressant. D’autant que la chute du héros est parsemée de références à son passé et rapproche certaines de ses aventures de cet ultime défi. Il donne ainsi une nouvelle signification au Batman de Zur-en-arrh tout à fait satisfaisante. Tout au long de cet arc très sombre qui sied bien au personnage, le dessinateur américain fait preuve de beaucoup de style, multipliant les cadrages spectaculaires et les planches vertigineuses. Grâce à ses couleurs, Guy Major donne de la profondeur et renforce le sentiment d’oppression.
Malgré un léger manque d’originalité, cet album précède de véritables perles et un vrai coup de bluff qui aura marqué la série. Indispensable donc pour mieux saisir ce qui suivra.

Arnaud Gueury



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*