Accueil » Univers BD Européenne » News BD européenne » Rencontre de toute l’équipe de la série Voyageur

Rencontre de toute l’équipe de la série Voyageur

Mercredi 28 mars. La rencontre fut rapide mais riche en informations. Au fond d’un grand magasin parisien, peu de personnes se pressent devant la grande table où sont réunis 10 hommes. Pourtant, ils ne sont pas n’importe qui ! 10 hommes qui ont déjà marqué de leur empreinte le monde de la BD. 10 hommes réunis autour d’un même projet, une série BD de 13 tomes qui nous promènera jusqu’en mai 2011 dans le passé, le présent et le futur.
En effet, autour de Pierre Boisserie et d’Eric Stalner, déjà réunis pour la série La Croix de Cazenac et initiateurs de ce projet appelé Voyageur, nous retrouvons Juanjo Guarnido, rendu célèbre par Blacksad, Marc Bourgne, entres autres papa de Frank Lincoln, Lucien Rollin, dessinateur de la série Les Ombres et d’un tome du Décalogue, Siro que l’on connaît pour son travail sur Aquablue, Eric Lambert, au crayon pour la célèbre série Merlin, et enfin Eric Liberge, qui s’est fait son nom grâce à Monsieur Mardi-Gras Descendres. Ils sont accompagnés par Jean-Jacques Chagnaud, coloriste. Cette belle bande de copains se retrouve autour d’une unique série pour notre plus grand bonheur !!!

La série

Voyageur est une série composée de 3 cycles : le futur, le présent et le passé. Chaque cycle est découpé en 4 tomes et un treizième tome final viendra ponctuer la saga. Elle débute en 2082 par le cycle du futur dessiné par Eric Stalner. On y rencontre deux jeunes garçons d’une douzaines d’année, Fish et Lou, qui ont été dotés sans le savoir de la capacité à voyager dans le temps. L’un va apprendre à voyager dans le temps et tout faire pour que les événements passés se reproduisent et que le temps ne dérive pas de sa ligne directrice. L’autre, au contraire, veut détourner les événements et changer l’avenir. Voyageur est l’histoire de leur folle course-poursuite à travers le temps.
Eric Stalner se chargera de nous promener dans le futur au travers d’un roman d’anticipation qui permettra de planter l’histoire de la série. S’en suivra les 4 tomes du cycle présent réalisés par Marc Bourgne pendant lequel l’histoire prendra un tournant un peu plus thriller. Enfin, le cycle passé nous propulsera tour à tour au Moyen-Age avec Lucien Rollin, à la période de l’occupation de Paris par les forces Allemandes avec Siro, au début du XVIIe siécle avec Eric Lambert et enfin, à l’époque Gallo-Romaine avec Eric Liberge. Juanjo Guarnido, qui signera toute les couvertures de la série, réalisera le tome Omega, épilogue et conclusion de la série.

Retrouvez la chronique du premier tome ici

La rencontre

C’est une équipe soudée et heureuse de travailler ensemble que nous avons rencontré. Certes, il est clair que c’est Pierre Boisserie qui mène la danse. Logique, il est à l’origine du projet né dans les bureau de Didier Convard, directeur de collection chez Glénat (et eux seuls connaissent l’issue de cette formidable série qu’est Voyageur). Les autres auteurs ne sont pas pour autant discrets et ne se cachent pas derrière leur « chef de troupe ». Chacun semble à l’aise et une franche camaraderie règne entre les auteurs : les blagues volent, souvent à l’encontre de Pierre, certains se plaignent que le scénariste dévoile trop de l’histoire, parfois même plus que ce qu’eux-mêmes en connaissent !!!

L’idée de Voyageur est née il y a environ 3 ans. Depuis longtemps, Pierre a en tête une série dans laquelle le héros voyagerait dans le temps. Le fait qu’il traverse les époques pourrait réunir autour de la série des auteurs aux traits totalement différents, sans que cela ne choque ou ne donne pas d’unité à la série. Lorsqu’il en parle autour de lui, tous ses amis sont de suite emballés et ceux à qui il propose de participer à l’aventure répondent positivement à l’invitation. Pour renforcer l’unité à la série, Pierre a l’idée de demander à l’un de ses amis de signer toutes les couvertures de la série. « J’ai tout de suite été emballé par la série, nous dit Guarnido, et ravi de faire toutes ces couvertures. Mais quelque part, j’étais un peu gêné de signer les couvertures, que mon nom apparaisse au même titre que ceux des autres auteurs alors que finalement, à l’intérieur je n’intervenais pas…» « Et c‘est pour cela qu’il nous a demandé s’il pouvait dessiner le 13e et dernier tome » ajoute Pierre. « Cela ne me gênait pas qu’il prenne en charge ce 13e tome, termine Eric Stalner, qui, à l’origine, devait dessiner le fameux opus Omega. Cela donne au contraire plus de cohérence à la série et je suis très content que Juanjo se joigne à nous et signe un tome complet. »

« Pour ne pas compliquer l’histoire et ne pas perdre le lecteur au fil de l’aventure, nous avons également choisi divers points particuliers, avoue Pierre. Tout d’abord, comme nous n’avions pas d’unité de temps, nous avons décidé que l’histoire se déroulerait dans un espace restreint, un lieu unique : Paris. Je pense que cela compense bien les difficultés introduites par le fait que le Voyageur parcourt le temps. » Eric Stalner enchaîne : « De plus, pour reconnaître le voyageur et ce, quel que soit le dessinateur qui sera aux commandes sur le tome, nous lui avons donné quelques caractéristiques : les cheveux blancs, les yeux vairons, et enfin, une cicatrice en forme de V sur le front. » Aussi, une certaine cohérence sera conservée dans les couleurs de la série puisque un seul dessinateur prendra en charge les couleurs des 13 tomes. « Chacun a sa façon de dessiner, chacun a un trait particulier, nous confie Jean-Jacques. Je serai là pour redonner une unité à tous ces styles différents et si particuliers. Que ce soit dans le passé, le présent ou le futur, chaque tome bénéficiera des mêmes couleurs ! »

« On a tous une actualité très chargée, et heureusement que cette série est étalée dans le temps , nous confie Marc Bourgne qui ajoute en provoquant un rire général dans toute la bande : surtout pour ceux qui comme moi doivent signer 4 tomes pour cette série ! Mais la série est si intéressante que j’ai tout de suite accepté malgré mon emploi du temps. » « Et encore, ajoute Pierre, au départ nous ne souhaitions pas étaler autant dans le temps les sorties de chaque tome. Nous voulions sortir un tome de chaque cycle en même temps et faire évoluer l’histoire en parallèle sur trois époques… Cela aurait été complexe mais vraiment intéressant du point de vue scénaristique. Malheureusement, notre éditeur n’a pas approuvé notre idée… » Une histoire commerciale hélas !

Quant aux auteurs qui interviendront dans le cycle du passé, ils semblent tous être heureux d’être là ! « Je suis passionné d’histoire, raconte Eric Lambert, et enfin je vais pouvoir me pencher sur quelque chose d’autre qu’une légende. Cela fait longtemps que j’avais en tête un projet sur le XVIIe siècle et ma participation sur Voyageur sera certainement une première étape… Je pourrai arriver chez les éditeurs avec mon projet et m’appuyer sur le tome de la série pour leur montrer que c’est possible, qu’on peut réaliser une histoire et une BD sur le XVIIe ! » « Ils travaillent beaucoup à partir d’illustrations ou de reconstitutions de Paris que l’on a retrouvées sur Internet » nous confie Pierre. Eric Liberge enchaîne : « On a retrouvé sur le net une reconstitution des arènes de Lutèce. Très utile pour mon tome sur la période Gallo-Romaine ! » Et les auteurs s’échangent devant nous une drôle de paire de lunettes qui permet de voir en 3D des clichés de Paris pris en photo au cours du XIXe siècle.

Pas de doutes là-dessus : la joyeuse bande s’entend bien. Et vue l’implication de chacun, il n’y a pas loin à penser que Voyageur sera une grande série… A suivre !

Alexis Patard

Extraits du Tome 1
(cliquez sur les images pour les agrandir)

2 Commentaires