Accueil » Univers BD Européenne » Interview BD européenne » Rencontre avec François Dermaut – Dessinateur et co-scénariste de Malefosse

Rencontre avec François Dermaut – Dessinateur et co-scénariste de Malefosse

Après avoir travaillé plus de vingt années sur Les Chemins de Malefosse, François Dermaut a décidé de créer la genèse de cette série. Rencontre avec l’auteur.

Chronique du Tome 1

Retrouvez des extraits de l’album à la fin de l’interview.

Bulle d’Encre : Pour quelles raisons avez-vous abandonné Les Chemins de Malefosse ?
François Dermaut : Par la lassitude éprouvée à travailler sur les scénarii de Daniel Bardet.

BDE : Aviez-vous en tête de créer cette nouvelle série depuis longtemps ?
FD :
Non, j’avais même proposé aux éditions Glénat de poursuivre Les Chemins de Malefosse avec un autre scénariste. Ceci m’a été refusé. J’ai donc proposé de créer Malefosse, la genèse de l’ancienne série. Et puis je trouvais amusant d’imaginer d’où venaient les deux héros et comment ils étaient devenus mercenaires.

BDE : N’aviez-vous pas envie de créer une série totalement différente de l’univers de Malefosse ?
FD :
Peut-être pas une série, mais un one-shot en un ou deux tomes. L’envie est toujours présente… mais les éditeurs sont assez frileux devant les nouveautés. D’autre part pour produire du bon travail il me faut du temps ! Ce qui semble en contradiction avec les différentes « politiques éditoriales » dont l’objectif prioritaire est « d’occuper les rayons » et l’impatience croissante des lecteurs qui invariablement, à chaque sortie d’album vous demandent la date de parution du prochain.

BDE : Vous avez changé de technique ainsi que de scénariste, est-ce un pari risqué selon vous ?
FD :
Ne pas changer de scénariste aurait été le vrai risque !!! J’ai quand même le record de longévité (23 ans) avec Daniel Bardet. Pour ce qui est de la technique… c’était une vieille envie. L’accueil de mes carnets de voyage sur « le chemin de Compostelle » et « la route de la soie » m’ont poussé à sauter le pas. Malheureusement c’est une technique qui ne me permet certainement pas d’accélérer ma cadence de production.

BDE : Que vous apporte justement l’arrivée de Xavier Gelot au scénario ? N’auriez-vous pas pu réaliser Malefosse seul ?
FD :
C’était une éventualité. Mais j’éprouve déjà énormément d’angoisses pour la seule partie dessin. Co-scénariser me permettait de ne pas me retrouver trop rapidement au bord du suicide. Pourtant là aussi, l’envie de travailler sur mes propres scénarii est présente… alors pour un one-shot, peut-être. Xavier Gelot est jeune. Il est né avec les clips et la pub. Sa culture du récit en images est très dynamique et très elliptique, il reste néanmoins attaché à la BD traditionnelle. J’ai pensé que ce serait là un excellent moyen de tonifier une série qui se ramollissait.

BDE : Merci à vous.

Propos recueillis par Alexis Patard et Nicolas Vadeau.

Interview réalisée le 27 juin 2007.

Extraits de l’album


Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*