Accueil » Univers Comics » Chroniques Comics » Green Lantern T1 (Johns, Mahnke & Choi, Baron) – Urban Comics – 15€

Green Lantern T1 (Johns, Mahnke & Choi, Baron) – Urban Comics – 15€

Parution : 06/2012

Hal Jordan n’est plus un Green Lantern. Les Gardiens de l’Univers lui ont retiré ce privilège et, comble de malheur, son anneau a choisi comme successeur son pire rival, Sinestro. Pour le jeune homme, qui vit mal l’absence de pouvoirs et d’aventures cosmiques, il ne pouvait pas y avoir de plus mauvaise nouvelle. Comment expliquer que son ancien ennemi, qui avait créé son propre Corps utilisant la force de la peur, puisse être à nouveau accepté par un anneau vert ? Mais, pire que tout, alors que sa relation avec Carol est au point mort, Sinestro va venir le chercher pour débarrasser sa planète natale de ses anciens soldats. L’ancien héros va devoir se retrouver aux ordres de celui qu’il déteste, attiré par le peu de pouvoir qu’il lui propose en échange…
Geoff Johns est décidément un homme occupé puisque, en plus du relaunch de Justice League, DC Comics lui a confié la reprise de Green Lantern, une série qu’il maitrise parfaitement et pour laquelle il était le candidat idéal. Toujours dans le cadre du méga-projet Renaissance, le scénariste repart sur les bases du super-héros sans briser la continuité avec ses aventures récentes. Ainsi, Hal Jordan ne possède plus d’anneau et Sinestro est redevenu un Green Lantern. Sur ce postulat, il réinterprète l’origine du personnage et de ses relations avec ses compagnons. Son approche psychologique de Jordan et Sinestro permet de mieux approfondir leur relation, sur laquelle beaucoup de choses sont basées. Dans ce premier volume, le natif de Korugar lui vole même la vedette, sa trahison étant au centre de tout. Les cinq premiers chapitres mettent en avant les dessins du brillant Doug Mahnke. Malgré des couleurs un peu sombres, son découpage est dynamique et son trait impeccable. Ce qui contraste avec le dernier chapitre de Mike Choi, davantage orienté vers un style plus asiatique à l’encrage léger. Ce grand écart graphique est le seul point noir d’un premier tome convaincant.
Le retour réussi d’un héros plus torturé qu’il n’y parait !

Arnaud Gueury

8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*