Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Minas Taurus T1 (Mosdi, Cerqueira) – Le Lombard – 14,45€

Minas Taurus T1 (Mosdi, Cerqueira) – Le Lombard – 14,45€

Parution : 08/2012

Titos, fils d’Ourania, remarque la présence d’un homme dans les rues de Myklos. Cet homme, le regard dans le vide, est transi de froid et affamé. Le jeune garçon ne sait pas qui il est et il semble que lui non plus ne le sache pas. En effet, il ne connait même pas son nom, ni comment et surtout pourquoi il est arrivé à Myklos dans cet état-là. Titos lui propose un morceau de pain avant de lui offrir l’hospitalité sans avoir consulté sa mère. Bien qu’il s’agisse d’un inconnu, Ourania accepte de l’accueillir. Certainement parce qu’il lui rappelle son mari mort au combat. Au fil des jours, la mémoire lui revient peu à peu et c’est le début du cauchemar. Car désormais, il se souvient.
Thomas Mosdi (Succubes) nous entraine dans la Grèce du Vème siècle avant J-C. L’auteur y dépeint, sur un ton très inquiétant, l’histoire d’un homme qui ne sait pas qui il est. À l’instar de Jason McLane (XIII), l’inconnu cherche son identité. Mais le ton est plus noir, plus dramatique. Et, malgré les révélations terrifiantes sur le passé du protagoniste, Thomas Mosdi arrive à le rendre touchant aux yeux du lecteur. Il est torturé par ce qu’il a été et ce qu’il pourrait être désormais. Une quête d’identité pleine de suspens que David Cerqueira (À l’ombre de l’échafaud) met en images de très belle manière avec un trait plein de rage et d’énergie. Le dessinateur réalise une retranscription des situations sombres et inquiétantes, vécues par les personnages, qui est à la hauteur de l’histoire.
At spes non fracta ! (Tout n’est pas perdu !)

Stéphane Girardot



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*