Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Arelate T3 (Genot, Sieurac) – Cleopas – 14,85€

Arelate T3 (Genot, Sieurac) – Cleopas – 14,85€

Parution : 07/2013

Vitalis, qui use de tous les moyens pour retrouver la trace de sa femme Carmilia et de son fils, retombe dans l’alcool et ne se retient plus de jouer des poings. D’ailleurs, suite à une moquerie d’un des hommes de la bande d’Hortensis, une bagarre éclate. C’est ce qui lui vaudra une séance de coups de fouet infligée par Olympus, le maître du ludus, et de se faire à nouveau sermonner par Atticus, son entraîneur et ami. Le moment est mal venu car la munera organisée par Caïus Julius Priscus est proche. En effet, ces jeux sont une occasion pour Vitalis de montrer sa valeur en tant qu’auctoratus et pour Atticus le moyen d’obtenir la rudis, symbole de son affranchissement. Mais tout n’est pas si simple car des gens complotent dans le dos du gladiateur.
Laurent Sieurac et Alain Genot s’emploie à mettre Vitalis au centre de ce troisième tome. Chose qu’il réalise parfaitement car c’est bien lui qui rythme cette partie de l’aventure. Le héros, au charisme modéré, remet en cause ses amitiés et est rattrapé par ses vieux démons. La caractérisation psychologique qui en est faite est magnifiquement bien menée. De nouveaux éléments viennent également densifier l’intrigue autour des protagonistes. Ajoutons à cela tout le côté historique ultra documenté qui amplifie l’intérêt que vous pourrez porter à ce péplum, bien loin de ce que les grands studios de cinéma ont pu porter à l’écran. D’ailleurs, le dossier constitué en fin d’album vous apportera de nombreuses informations que vous pourrez retrouver dans l’album. Tout simplement passionnant. Ce troisième opus est une réelle confirmation de la qualité de cette série. D’autant plus que le dessin de Laurent Sieurac, qui a réalisé Erik le rouge entre temps, a gagné en finesse. Son travail au lavis est tout à fait remarquable. Nous donnerons une mention spéciale à la double-planche mettant en scène les gladiateurs et l’enceinte dans laquelle se déroule les jeux : les arènes d’Arles.
Une vision très intéressante de cette époque remettant beaucoup de chose à leur place et mise en images avec beaucoup de talent.

Stéphane Girardot

Chronique des Tomes 1 & 2



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*