Accueil » Univers Graphiques » Chroniques Graphiques » Jack Joseph soudeur sous-marin (Lemire) – Futuropolis – 26€

Jack Joseph soudeur sous-marin (Lemire) – Futuropolis – 26€

Parution : 06/2013

C’est face à l’abîme de son miroir que Jack Joseph se rase. Il est 5h30 du matin. La lame immergée par intermittence évolue, mal assurée sur ce visage buriné par la vie en bord de mer. Une goutte de sang trouble l’onde calme du lavabo et son esprit d’un sentiment de déjà-vu. Susie est allongée sur le lit. Ils attendent un heureux événement. Cette responsabilité nouvelle plonge Jack Joseph dans le doute et les interrogations, hanté par les voix du passé qui racontent un père à la dérive et une mère qui se doit de tenir la barre pour deux. C’est pour les faire taire que Jack Joseph aime les abysses de la plateforme pétrolière où il est soudeur. Dans ces profondeurs sombres et feutrées, il est seul face à lui-même. L’accouchement est pour bientôt mais Jack ne pense qu’à replonger. Ce jour-là, une voix familière résonne dans son casque et l’enjoint à se lever. Jack sent une présence qui l’attire vers le fond. Une montre repose là, relique d’un passé noyé dans l’alcool et dans cet océan. L’accident frappe sans prévenir et Jack Joseph se retrouve au repos. Mais son âme tourmentée par le gouffre mis à jour pas cette découverte ne le trouvera qu’à la prochaine plongée.
L’auteur canadien Jeff Lemire signe un roman graphique d’une rare intensité. Entièrement en noir et blanc, le dessin est cinglant et vif quand il représente la peur, l’angoisse, le désespoir et la résignation. Tout en restant parfaitement cohérent, il sait se faire plus rond et plus tendre quand il touche à l’enfance passée ou future. La narration tout en introspection nourrit le sentiment de plongée dans une histoire dont on ne sait pas bien s’il sera possible de remonter à la surface. Les parallèles et les paraboles trouvent écho tout au long de cet album fin et sensible qui sait mettre le lecteur mal à l’aise tout en appelant la suite de ses vœux. L’introduction signée par Damon Lindelof – créateur de la série Lost – rapproche Jack Joseph soudeur sous-marin de la série La Quatrième Dimension. Et c’est vrai que l’on retrouve cette sensation particulière de quelque chose d’étrange et de dérangeant sans pour autant franchir la ligne du glauque ou du malsain. C’est en jouant sur ce fil étroit que le livre se fend d’une efficacité hors du commun. Monsieur Tout le monde peut sentir le déséquilibre ordinaire de ces personnages et s’identifier à leur malaise. Un album saisissant qui fera découvrir au lecteur un auteur talentueux.
Une descente en eau trouble à couper le souffle !

Alain Lamourette



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*