Accueil » Autour de la BD » Expos-Salons » « Dalí, l’énigme sans fin & Gaudí, architecte de l’imaginaire » – Carrières de Lumières, Les Baux-de-Provence – Du 6 mars 2020 au 3 janvier 2021

« Dalí, l’énigme sans fin & Gaudí, architecte de l’imaginaire » – Carrières de Lumières, Les Baux-de-Provence – Du 6 mars 2020 au 3 janvier 2021

Les Carrières de Lumières présentent « Dali, l’énigme sans fin » ainsi qu’une seconde partie « Gaudi, architecte de l’imaginaire » ; un spectacle numérique exceptionnel permettant de traverser l’oeuvre de l’artiste catalan, depuis la jeunesse post-impresionniste jusqu’aux dérives de la méthode paranoïaque- critique, en passant par une période surréaliste inspirée de l’oeuvre de Freud et de sa passion pour la science atomique. Une double exposition qui présente aussi un architecte de l’imaginaire : Gaudi. Dalí a en effet  été l’un des premiers à défendre Antoni Gaudí et son œuvre contre ses détracteurs, les modernistes et les noucentistes. En 1933, il fait connaître Gaudí aux surréalistes par son article louangeur  » De la beauté terrifiante et comestible de l’architecture modern style », illustré de photographies de Man Ray et publié dans la revue Minotaure.

Pour 2020, les Carrières de Lumières s’illuminent des oeuvres célèbres et singulières de Salvador Dalí. « Dalí, l’énigme sans fin » revient sur plus de 60 années créatrices du maître catalan qui a parcouru et inventé plusieurs styles artistiques. À travers un parcours thématique, le visiteur déambule dans des paysages surréalistes et métaphysiques et se retrouve au coeur des oeuvres surprenantes de l’artiste à l’imagination débordante. Peintures, dessins, photographies, sculptures, gravures, films et images d’archives rappellent la personnalité unique du peintre à la moustache célèbre mais également ses obsessions pour l’étrange et le surnaturel ainsi que sa fascination pour sa femme Gala, la véritable muse qu’il a ravit à Paul Eluard. Des chefs-d’œuvre emblématiques aux mystères de son imagination inspirée par des grands maîtres de la peinture tels que Vélasquez, Raphaël, Vermeer ou Millet, le voyage vous transportera dans l’imaginaire de l’ogre catalan. L’ensemble de l’exposition numérique est rythmé par les musiques de Pink Floyd. un imaginaire visuel étonnant où visions obsessionnelles et virtuosité technique se mêlent. Les couleurs profondes, les forme étirées et volumineuses des toiles de Dalí se dessinent sur les murs au son de titres issus d’albums mythiques tels que The Dark Side of the Moon et The Wall pour immerger le visiteur dans un univers renversant et métaphysique. Une exposition qui vous transportera De ses recherches initiales impressionnistes et cubistes à ses oeuvres mystiques aux thématiques religieuses en passant par sa période surréaliste et ses rapports à la scène, à la photographie et au cinéma. On assiste, médusé, à une quasi rétrospective  associée à la musique du groupe légendaire des années 60, dans un voyage hors du temps qui réveille l’inconscient où l’oeuvre de Dalí reste un mystère et une énigme sans fin, a moins que la clé du mystére de l’homme ne soit sa déclaration au sommet de sa gloire : « Chaque tableau est une messe où je livre l’hostie d’un savoir. Il ne s’agit pas de la gratuité d’un spectacle mais d’une initiation à la mystique dalinienne. »

La seconde partie de cette double expo vous entrainera sur les pas d’un architecte d’exception, Antoni Gaud. Célèbre dans le monde entier pour son immense talent et son leadership en matière de modernisme. Cet architecte génial a inventé un langage architectural unique, personnel et sans précédent qu’il est toujours difficile de qualifier. La légende raconte qu’il est issu d’une famille de chaudronniers, et que ce serait dans l’atelier familial, en aidant son père et son grand-père, que le jeune Gaudí apprit à maîtriser l’espace et les volumes. Très jeune, il fit preuve d’une grande capacité pour concevoir des espaces et transformer les matériaux, qualité qui allait faire de lui le véritable génie de la création en trois dimensions tel qu’on le connaît aujourd’hui. Un second génie catalan à découvrir …

Notez enfin que Le Château des Baux-de-Provence présente une exposition de photographies, soulignant le parcours personnel et artistique de Gala, muse et compagne de Salvador Dalí pendant plus de cinquante ans. Pour la première fois en France et à travers une trentaine de photographies en grand format, l’exposition retrace la vie trépidante de Gala, figure majeure de l’art moderne.

Un spectacle à ne manquer sous aucun prétexte … En attendant, vous pouvez retrouvez les précédentes expositions ICI

 

Jean-Claude Attali

Site officiel des Carrières de Lumières 

 

 

 

 

 

Tags : , , , , , , , , , , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*