Accueil » Univers BD Européenne » Chroniques BD européenne » Garulfo T1 (Ayroles, Maïorana, Leprévost) – Delcourt – 13,95€

Garulfo T1 (Ayroles, Maïorana, Leprévost) – Delcourt – 13,95€

Parution : 12/1994

En le royaume de Brandelune, il est une grenouille qui vit près d’une mare. Garulfo est son nom. Ce batracien est assez particulier car il déteste sa condition et révère la race humaine. Il admire ces fastueux bipèdes comme il aime à le dire. Mais aujourd’hui est un jour différent des autres. En effet, Garulfo a décidé, quoi qu’il lui en coûte, de devenir un Homme. Notre petit héros se met donc en route vers le monde des humains. Après moults bonds et rebonds, il rencontre la magnifique princesse Héphylie et sa nourrice, Noémie. Cette dernière conte l’histoire d’une grenouille qui se transforme en Prince après avoir reçu un baiser de la part d‘une Princesse. Ni une, ni deux, il s’exécute et se poste devant Héphylie qui par amusement lui offre un baiser. Rien ne se passe ! Garulfo, loin de se décourager, réfléchit et en arrive à la conclusion suivante : il lui faut un enchantement et une fée. Malheureusement pour lui, c’est la sorcière Malvéliande qu’il trouvera sur sa route. Gawww !!!
Alain Ayroles (De cape et de crocs) est un fin (ra)conteur. Avec De mares en châteaux, l’auteur revisite de manière magistrale les contes classiques de notre enfance. Le sens du dialogue, aiguisé, est d’une très grande qualité et l’humour, omniprésent, est d’une drôlerie à toute épreuve. L’idée de base est originale. Sur le principe des contes de fée, Alain Ayroles nous dépeint les déboires d’une grenouille souhaitant devenir un homme. Le batracien va alors se heurter à la bêtise et la méchanceté de l’être humain. Mais que serait cette histoire sans le dessin de Bruno Maïorana (D) ? La finesse de son trait retranscrit parfaitement les émotions et expressions du texte. Et, au regard des situations comiques, le dessinateur a effectué un travail très poussé sur l’expressivité des personnages. Cette belle prestation graphique est bien mise en valeur par la colorisation sans faute de Thierry Leprévost.
A tous points de vue, Garulfo est un petit bijou ! Gawwww !

Stéphane Girardot



8.1 Bouton Commandez 100-30

Tags : , ,

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais partagé. Les champs obligatoires sont marqués d'une *

*
*