Tag : Kan-J

Haven T3 (Lamontagne, Kan-J, ZigEnfruke) – Soleil – 13,95€

Parution : 04/2013 Pour sauver ses amis, Tuena a révélé son secret et montré sa véritable nature. Hélas, les récents événements l’ont malmenée et la jeune fille est mourante. Impuissants à l’aider, Haven et Ghaërr assistent une nouvelle fois, stupéfaits, à une démonstration de pouvoir du petit Djenn’ko. Remise de ses blessures, Tuena écoute Ghaërr […]

Haven T2 (Lamontagne, Kan-J, ZigEnfruke) – Soleil – 13,95€

Parution : 02/2012 Haven, Tuena et Ghaërr ont échappé à la mort par miracle. Sauvés de justesse par le petit animal qui les accompagne, ils pensent que celui-ci y a laissé la vie. Mais, sous leurs yeux ahuris, les éléments de la nature le font ressusciter ! La coute trêve obtenue permet à la petite […]

Rencontre avec Kan-J – Dessinateur de Haven

Après Blackwood (voir sa première interview), avec Nicolas Jarry, Kan-J nous est revenu cette année avec Haven, scénarisé par Jacques Lamontagne. Pour en savoir plus sur cet auteur, nous nous sommes permis de l’interrompre un moment de son travail pour lui poser quelques questions, ce qu’il a gentiment accepté de faire. Chronique du Tome 1

Haven T1 (Lamontagne, Kan-J, ZigEnfruke) – Soleil – 13,95€

Parution : 05/2011 Dans la cité de Gaskerr, l’ordre établi est une chose qui n’admet pas de contestation. Les Anciens perpétuent depuis toujours l’idée que toute vie est impossible hors de ses murs et que rien ne doit bouleverser les castes. Habitant du premier niveau réservé à la population ouvrière, le jeune Haven se débrouille […]

Blackwood T2 (Jarry, Kan-J, Charalampidis) – Soleil – 13,50€

Parution : 11/2009 Blackwood est en route pour Londres, où il devra récupérer la moitié de l’âme de Redstone s’il veut que l’étrange seigneur lui rende sa femme. Pour cela, il devra l’arracher des mains de Slough Feg, le Dieu accroupi qui règne sur les morts levés. Accompagné d’un prêtre qui a défié l’ennemi et […]

J-16 : Présentation de Paul Teng et Kan-J

Rencontre avec Kan-J – Dessinateur de Blackwood

« Une nuit en me promenant, je descendis dans une vallée profonde, silencieuse et humide. L’air stagnant était imprégné de corruption et de froideur qui me soulevaient le cœur. Je défaillais. Je m’élançais en avant, j’avais l’impression de chercher confusément une chose égarée comme la joie ou l’espoir. Pourtant, malgré mes efforts, je ne trouvai rien… Hormis les fantômes du désespoir… »

Un album nous a récemment marqué par la qualité de son récit et de son dessin, mais aussi par sa magnifique couverture, la plus belle du mois selon les lecteurs de Soleil. Nous avons donc voulu revenir sur le premier tome de la série Blackwood avec son dessinateur, Kan-J, auteur belge parti vivre au Canada. C’est depuis l’autre côté de l’Atlantique, où les comics sont rois, qu’il a accepté de répondre à nos questions.

Chronique du Tome 1

Retrouvez les premières pages de l’album à la fin de l’entrevue.

Blackwood T1 (Jarry, Kan-J, Charalampidis) – Soleil – 13,50€

Parution : 08/2008
Dans une Grande-Bretagne peuplée de morts vivants et de nécromanciens, Julian Blackwood se voit contraint d’accepter le marché que lui impose Lord Redstone. Ce dernier, pour parvenir à ses fins, lui a ravi son épouse Deirdre. Julian doit partir pour combattre Slough Feg, le dieu étrange de Londres. Une expédition qu’il lui faut préparer en choisissant judicieusement ses alliés, et qui l’amène à croiser ses amis d’hier devenus ses ennemis, ou bien encore à s’acoquiner avec les morts levés qu’il aide habituellement à passer dans l’au-delà. Une quête où Lord Blackwood devra également faire face à son passé obscur.
Habitué des séries de fantasy (Les Exilés d’Asceltis, Les Chemins d’Avalon), genre qui le passionne, Nicolas Jarry débute ici une nouvelle série. Dans ce premier tome de Blackwood, l’intrigue, si elle met du temps à se mettre en place, s’avère pleine de promesses pour la suite. Le personnage principal à l’âme torturée se révèle tout aussi énigmatique que les personnages sombres et les entités maléfiques qui gravitent autour de lui. Divers rebondissements sont envisageables pour notre plus grand plaisir ! La narration laisse parfois place aux seuls dessins de Kan-J, artiste touche à tout belge dont c’est la première intrusion franche dans le domaine de la bande dessinée. Certaines planches, notamment celles nous exposant le passé du héros touchent à la poésie mélancolique, ce qui termine d’asseoir la tristesse ambiante au récit. Les graphismes inspirés des mangas et des comics dégagent une véritable énergie. Les scènes d’actions, qui ne manquent pas dans ce XVIIème siècle décadent où les monstruosités sont fréquentes et où les hommes répondent à coup de pistolet, emballent sincèrement.
Une BD fort sympathique qui on l’espère ne passera pas inaperçue en ce début de rentrée riche en émotions !
Ludovic Grignion

Retrouvez l’interview que nous a consacrée Kan-J ici !
Nouvelle page 1

8.1 Bouton Commandez 100-30

Cliquez sur « En savoir plus » pour découvrir les premières pages de l’album